« Un genre littéraire totalement nouveau mêlant roman et philosophie », « J’ai tout de suite été séduite », Les.livres.de_m

« Impressionnant », Chaque.livre.est.une.fete

View this post on Instagram

Avec ce projet très ambitieux de mettre les neurosciences en perspective avec la psychanalyse, le premier roman de Nicolas Gaudemet est impressionnant. Le moins que l’on puisse dire c’est que Nicolas Gaudemet ne survole pas le sujet, on a la certitude que l’auteur s’est profondément documenté. Il nous met face à deux théories qu’il met en lumière dans ce roman extrêmement inventif et original, aux tiroirs multiples. Derrière l’apparente légèreté de la télé-réalité se cache un immense désir, celui d’être une célébrité au milieu de la société du spectacle. Puisse-ce donc ce désir être l’objectif ultime d’une vie ? Dans sa nouvelle émission, les neurosciences pourraient renverser la psychanalyse, ce que tente d’expérimenter l’animatrice de télé, une vraie scientifique ambitieuse. Pour combattre les pulsions elle croit aux neurostimulateurs, ces dispositifs médicaux qu’en tant que scientifique elle développe en parallèle de son émission au sein d’un laboratoire, rejetant ainsi les théories des psychanalystes habitués à accompagner ces émissions de télé-réalité… On assiste à un combat entre la présentatrice et un docteur très médiatique adepte de méthodes psychanalytiques pour étudier le désir de « célébrité ». L’auteur nous entraîne dans les méandres du cerveau parfois difficile à appréhender. Tous les personnages sont solides et bien campés, ils rappellent des personnalités bien connues pour certains. Ils sont au centre d’une guerre des chaînes télévisées, et de batailles diaboliques d’idées sur la maitrise des désirs. Jeux de pouvoirs, de relations…Les enjeux ? L’audience un peu, la célébrité beaucoup. Qu’en est-il du projet initiale de Nicolas Gaudemet ? Avant garde ou foutaise ? #nicolasgaudemet #lafindesidoles #tohubohu #editionstohubohu #psychanalyse #téléréalité #idole #neuroscience #rentreelitteraire2018 #rl2018 #media #celebrites #premierroman #roman #litterature #bookstagram #jaimelire #livreaddict #lecturedumoment #bookaddict #lecture #livrestagram

A post shared by Chaque livre est une fête (@chaque.livre.est.une.fete) on

« Je suis conquise, emballée ! », vis.livre.reve_books

View this post on Instagram

. Hello tout le monde ! . Comme vous le savez, j'aime écouter de temps en temps des audios livres. J'ai eu la chance de découvrir en avant première un nouveau concept: une série audio tirée d'un livre. D'ailleurs, je tiens à remercier @tohubohu.paris pour cette opportunité. . Ce premier roman adapté en série est "La fin des idoles" de Nicolas Gaudemet. Cela prend la forme de 7 épisodes d’environ 12 minutes : un par semaine du 11 juin jusqu’au 23 juillet  qui sort sur @youboox_officiel. Puis  cela sortira à la rentrée sous forme d’intégrale, sur les principales plateformes de fiction audio comme audible par exemple. . Parlons, un peu du concept, contrairement à un audiolivre, ici, il n'y a pas de narration. Ce sont plusieurs acteurs qui jouent des rôles. Dans cette série, il y a 12 acteurs qui jouent les personnages et voix secondaires accompagné des compositions musicale et de fonds sonore immersif qui plongent l’auditeur au cœur de l’intrigue. Un peu comme dans une série tv mais sans image. . ➸ Mon avis sur la série audio: Je ne connais pas le roman pour comparer et donner mon avis sur l'adaptation. Mais je peux vous dire que je suis conquise, emballée par ce concept de série audio. C'est très immersif, on a l'impression d'être avec les personnages et vivre l'histoire avec eux. À tel point, qu'un moment dans l'histoire il pleut, malgré le soleil, je me suis surprise à regarder s'il pleuvait dehors 😂. Je pense que c'est un concept qui devrait plaire à bien des personnes et pas forcément que des lecteurs car c'est vraiment différent des audiolivres, et agréable à écouter. Ça peut s'écouter partout (transport en commun, en faisant les courses, ménage,…). Concernant l'histoire de cette série audio, elle est juste super intéressante, addictive et pose pas mal de questions sur la manipulation des médias au sens large (tv, radio, presse, réseaux sociaux). Je pense que je lirai le roman un de ces jours, ça m'a donné envie de le découvrir. Bref vous l'avez compris, j'ai été conquise et pense retenter prochainement l'expérience avec d'autres séries audios. . Seriez-vous tenter par ce type de concept ? . #lafindesidoles #serieaudio

A post shared by ⭐Anne-Sophie – Bookstagram⭐ (@vis.lis.reve_books) on

« Nicolas Gaudemet fait voisiner Jung et Nabilla avec une aisance stylistique jubilatoire », Tara Lennart, BookaliciousTV

View this post on Instagram

La fin des idoles. @nicolasgaudemet @tohubohu.paris Andy Warhol l’avait prédit : tout le monde voudrait un jour avoir son 1/4 d’heure de célébrité. Au regard d’un quotidien saturé par les écrans, sa maxime était bien prémonitoire. Dans cette dystopie (qui n’est pas sans rappeler les thématiques de « Glamorama » de BEE et « Cortex » d’Ann Scott) neurosciences et psychanalyse s’affrontent, elles aussi, dans ces nouveaux jeux du cirque que sont les émissions de télé, autour de Paloma, ancienne starlette de téléralité qui sombre dans l’oubli et la dépression… Qui gagnera la bataille, et à quel prix ? Premier roman fin et pertinent, « La Fin des Idoles » décrit un monde bien familier et pointe son exhibitionnisme maladif avec justesse. L’auteur évite les clichés et livre une vision philosophique de cette société du spectacle que nous critiquons tout en la nourrissant de notre plein gré. Fin analyste de l’époque Nicolas Gaudemet fait voisiner Jung et Nabilla avec une aisance stylistique jubilatoire. #litteraturefrancaise #livre #instabook #litterature #livreaddict #livrestagram #lecturedumoment #lecture #lafindesidoles #nicolasgaudemet

A post shared by Bookalicious (@bookalicioustv) on

« Brillamment traité », Booksta_life

Nicolas Gaudemet nous emmène dans l'univers éducoloré mais surtout impitoyable, du "star system" : un milieu où la course à la célébrité, la beauté et l'influence sont exacerbés. Ce roman nous amène à réaliser qu'entre télé-réalité et réseaux sociaux, nous sommes finalement tous concernés : nous sommes confrontés en permanence aux diktats de ce qui ressemble une nouvelle forme de culte… La fin des idoles analyse une société "malade" de l'omniprésence médiatique et décrypte son influence dévastatrice sur chacun de nous. Le sujet est brillamment traité et l'écriture fluide et agréable. #nicolasgaudemet #lafindesidoles #roman #book #books #bookstagram #découverte #discover #société #culture #psychologie #livre #bookoftheday #reading #lecturedumoment #star #stars #realityshow #television #showbiz #socialnetwork

A post shared by bookstagram ???? (@booksta_life) on